La SECURITE

  • Les statistiques sont là, implacables : le vélo est un sport à risques compte tenu de la cohabitation avec la circulation automobile. Face à cette réalité, l’application de quelques règles et conseils de base vous aidera à déjouer quelques pièges.
    - Bien voir : Le port de lunettes de protection est fortement conseillé pour vous protéger du vent, du soleil mais aussi de la pluie, des insectes et des projections de la roue qui vous précède.
    - Etre vu : Pour être vu, c’est très simple, portez des couleurs voyantes comme celles du maillot du club par exemple ! Votre cape de pluie est de la couleur que vous voulez à condition que ce soit jaune ! De nuit, vous disposez de l’équipement lumineux réglementaire et d’un baudrier réfléchissant. Attention au soleil rasant qui éblouit autant l’automobiliste que vous-même.
    - Disposer d’un matériel efficace : Votre vélo est stable en toutes circonstances et supporte des bagages sans déséquilibre. Vos freins sont en bon état (câbles et patins) et bien réglés.
    - Savoir rouler en peloton : Rouler roue dans roue, dans un peloton compact, augmente le risque de chute dans la mesure où chacun est tributaire de son comportement mais aussi de celui des autres. Rouler en peloton exige de l’attention et de l’anticipation. Il faut deviner d’où peut venir le danger : le cyclo devant qui ne roule pas droit, qui est en train de manger, ou discute, ou regarde son dérailleur, ou se met en danseuse, ou bien encore le trou inattendu qui va provoquer des écarts brusques. Le peloton (20 personnes au maximum selon le code de la route mais on conseille de ne pas rouler en groupe à plus de 10) présente un risque vis-à-vis des autres usagers de la route : il peut être difficile à doubler, provoquer l’énervement de l’automobiliste et une prise de risque de celui-ci. On ne roule à deux de front que si la circulation le permet. De votre côté, vous devez aussi contribuer à la sécurité du groupe : rouler en ligne, prévenir en cas de freinage ou de changement de direction (trous, voitures, piétons, feux, etc.). La tête du peloton doit être le regard du groupe, l’arrière ses oreilles, et entre les deux, comportons-nous en cyclo de bon sens. Savoir choisir son groupe : Vitesse et fatigue augmentent considérablement les risques de chute en réduisant les capacités d’attention, d’anticipation, et de réaction.

- Beaucoup d’accidents surviennent en fin de sortie lorsque fatigué, on s’accroche à un groupe qui va trop vite mais qu’on ne veut pas lâcher.
- Le casque : En attendant l’air-bag sur le vélo, il n’y a aucune question à se poser : portez le casque ! Ajustez-le bien sur la tête et ne lésinez pas sur le prix.
- Autres conseils : Rouler en sécurité, c’est aussi savoir où l’on va. Chacun se doit d’éplucher le parcours pour éviter des changements de directions brutaux.
Ne pas oublier d’avoir sur soi un papier d’identité et pourquoi pas un téléphone portable (en position éteinte de préférence !)

- Notre délégué sécurité vous demande de lire l’article ci-joint :

Stop aux cyclistes morts sur la route ! La Fédération française de cyclotourisme réclame 10 mesures urgentes pour ENRAYER l’insécurité des cyclistes sur la route.

PDF - 155.8 ko